Boucane

Brèves #03 - La Côte Nord

La Côte Nord ne me ressemble pas. Elle tire du gun dans les airs les soirs d’élection. Elle boit trop, elle fait trop de coke. Elle a les mains dans la merde, le linge qui pue. Elle ne veut pas trop de moi, les étrangers n’sont pas les bienvenus. Le passé résonne fort, ici. Le passé trébuche sur les morts et les promesses. Comme ses rivières, elle s’éteint devant le rivage, oubliée dans les courants d’eau plus importants. Elle me fait confiance et me dit tous ses secrets, je suis son rat, le ventre plein de ses déchets. Ses ambitions ont tout consommé, comme la forêt morte de Baie Johann-Beetz. Ses fantômes m’ont niaisé, ses routes ont achevé mon moteur. 

La Côte Nord me ressemble. Elle crie aux étoiles la nuit, injure les astres mais les explore d’un trait de vent froid. Elle boit trop, elle fume tout le temps. Les bonnes cigarettes cheaps pis le gaz pas suprême pantoute mais les guitares au bord du feu pis les bummages de smokes cheaps. Elle rit tout le temps et se souvient de tout. On peut y dessiner ses ancêtres, épargnés des érosions, sur les roches lisses de son rivage, encore assis avec une 50. Elle contient tous les visages, une morphologie caméléon. Elle boit de la bonne bière et adule les naissances. J’m’y suis pitché, ravi, même si ça m’a cogné. J’ai des bleus pis la tête pleine, mais j’en ai à peine assez. Sa 138 essuie mes drames, en y allant pis en revenant.

Using Format